La fédération italienne sous tutelle ?

par • 30/01/2018 • breves555

Damiano Tommasi, Cosimo Sibilia et Gabriele Gravina. (DR)

L’assemblée générale convoquée dans un grand hôtel de Fiumicino, le principal aéroport de Rome (Italie), a tourné à la mauvaise farce lundi. Et après quatre tours de scrutin, le vainqueur de l’élection pour la présidence de la fédération a été… le vote blanc.

Deux des trois candidats, le président de la Ligue Amateurs Cosimo Sibilia et celui du syndicat des joueurs professionnels Damiano Tommasi, ont en effet donné cette consigne à leurs troupes avant le ballottage opposant Sibilia au troisième larron, le président de la Lega Pro (3e division) Gabriele Gravina .

Gravina, qui a refusé un accord de dernière minute avec Sibilia, a obtenu 39,06% des voix. Sibilia en a reçu 1,53% et les votes blancs sont montés jusqu’à 59,09%.

Ce résultat rend probablement inévitable une mise sous tutelle de la FIGC par le Comité olympique italien, dont le président Giovanni Malago avait encore demandé dimanche un report du scrutin.

l’Italie du football se retrouve donc sans président de fédération, sans président de Ligue et sans sélectionneur.

Adrien VERRECCHIA Twitter @MrVerrecchia
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1