Le président de Flamengo prend position contre la fermeture des parcages

par • 12/03/2017 • brevesCommentaire (0)434

flamengo_mello

Eduardo Bandeira de Mello souhaite des sanctions individuelles. (DR)

La position est plutôt courage et difficile à assumer dans un pays où le football tue trop souvent.

Eduardo Bandeira de Mello, le président de Flamengo (Brésil), critique la fermeture quasi systématique des parcages visiteurs dans le championnat carioca depuis le récent décès d‘un supporter de Botafogo.

“Flamengo est totalement opposé à n’avoir que des supporters d’une seule équipe dans les stades parce qu’on estime que la mesure ne résoudrait pas le problème de la violence. Nous avons vu des affrontements entre suppoters de la même équipe et des conflits entre torcidas dans des endroits éloignés des stades. Nous défendons un châtiment exemplaire individuel pour les criminels et l’interdiction de la présence de ces bandits déguisés en supporters aux stades”, a-t-il affirmé.

Voilà qui contraste avec le discours de Botafogo peu après les incidents.

Adrien VERRECCHIA Twitter @MrVerrecchia
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1