Top 10 : les tifos du week-end

par • 22/11/2016 • A la une, Top 10 des tifos1598

filename-utf-82-atletico-madrid-0-3-real-madridAprès quelques jours de trêve internationale le Top 10 des tifos est de retour. Originalité, créativité, complexité et qualité sont les maîtres-mots pour établir le classement des plus belles chorégraphies. Le Top 10 de ce week-end ne sera à coup sûr, pas le plus beau de l’année, mais le podium vaut le détour.

10. Virtus Francavilla 1-0 Catane

8-virtus-francavilla-1-0-catane-1

On débute notre parcours sous le ciel mitigé de Francavilla, dans le sud de l’Italie. Les ultras locaux ont allié feuilles et voile pour composer leur chorégraphie.  La partie centrale (très peu visible sur la photo), dépeint un homme, levant les bras triomphalement. Il est vêtu d’un maillot du club floqué “Curva 12“, en référence au rôle de douzième homme joué par la tribune. Les mots “Ultras Francavilla“, imprimés sur le haut de la bâche, clôturent l’animation.

 

9. Omonia Nicosia 2-1 Aek Larnaca

10-omonia-nicosia-2-1-aek-larnaca

Animation intégralement composée de feuilles à Chypre, où le joker est apparu à l’entrée des joueurs de l’Omonia Nicosie. La Gate 9 a parachevé son travail par un calicot  “Nous sommes les clowns diaboliques de votre cirque corrompu“. Une phrase qui a sûrement dû intimider les joueurs de l’Aek Larnaca, qui sont repartis de la capitale sans le moindre point.

8. Lokomotiv Plodiv 2-0 Botev Plovdiv

12-lokomotiv-plodiv-2-0-botev-plovdiv-2

12-lokomotiv-plodiv-2-0-botev-plovdiv-3

La suprématie de la ville de Plovdiv, en Bulgarie, était en jeu ce week-end avec la rencontre entre le Lokomotiv et le Botev. Les ultras locaux en ont profité pour honorer leur tribune en déployant un tifo : “La tribune Bessica est vivante”, ainsi que le dessin d’un guerrier saisissant bouclier et lance. Les visiteurs ont répliqué par un tifo représentant un embryon et d’une banderole : “Supporter le Botev est notre destin, inscrit dans notre ADN”.

 

7. Majorque 2-2  FC Séville II

filename-utf-86-majorque-2-2-sevilla-ii

En avant Majorque !” Le slogan inscrit sur la bâche des ultras de Majorque était limpide ce samedi pour la réception de l’équipe B du FC Séville. La bâche était complétée par la représentation d’un ultra, casquette posée sur la tête, affichant crânement ses biceps. La marche en avant des Majorquins a été stoppée, puisqu’ils ont concédé un match nul.

 

6. Real Oviedo 2-0 Levante

7-real-oviedo-2-0-levante

On reste en deuxième division espagnole, mais on quitte les Baléares pour Oviedo, capitale des Asturies. Le principal groupe ultras local, les SYMMACHIARII,  soufflait sa 22e bougie. Un anniversaire célébré par un tifo aux couleurs du club, le jaune et le bleu. Sur la partie inférieure de la bâche s’esquissait le contour des monuments historiques de la ville, notamment la cathédrale San Salvador. 

 

5. Rennes 1-1 Angers

5-rennes-1-1-angers

Tristesse à Rennes, moins d’une semaine après le décès de Laurent Pokou. En à peine plus de trois ans en Bretagne, le pistolero ivoirien avait sévi 52 fois en 82 matchs. Ça méritait bien un hommage, que lui a rendu le Roazhon Celtic Kop, tout en sobriété. Une bâche à l’effigie de l’attaquant, sourire aux lèvres, accompagnée d’un : “Merci pour tout Laurent Pokou”. En parcage, les supporters angevins ayant effectué le court déplacement ont eux aussi réalisé une animation.

5-rennes-1-1-angers-2

4. Dortmund 1-0 Bayern Munich

4-dortmund-1-0-bayern-munich

Du côté de Dortmund, c’est l’une des légendes du club, Alfred “Aki” Schmidt, qui s’est éteint à l’âge de 81 ans. Celui qui a passé toute sa vie à Dortmund laissera une trace indélébile dans l’histoire du club : deux titres de champion d’Allemagne, une Coupe européenne et une Coupe d’Allemagne. C’est d’ailleurs brandissant le trophée de la Coupe d’Allemagne qu’apparaît Aki sur le tifo exhibé par la Südtribune. Nul doute que le joueur doit être fier de son Borussia, vainqueur du Bayern Munich 1-0.

 

3. Kongsvinger 0-4 Rosenborg 

3-kongsvinger-0-4-rosenborg

Animations en tribunes pour la finale de Coupe de Norvège. Les fans de Kongsvinger, pensionnaire de deuxième division, ont fait honneur à leur ville forestière en déployant un bâche représentant un bûcheron, bonnet vissé sur la tête et machette entre les mains. Le tout est complété par des feuilles rouges et blanches et un message : “Les héros de la forêt”. Les supporters de Rosenborg ont eux opté pour des papelitos et une inscription, “or, noir et blanc”, référence aux couleurs du club. D’un point de vue tifo, net avantage pour Kongsvinger, sur le terrain, c’est Rosenborg qui a dicté sa loi. 

3-kongsvinger-0-4-rosenborg-1

 

2. Atlético  de Madrid 0-3 Real Madrid

filename-utf-82-atletico-madrid-0-3-real-madrid

Un des plus gros matchs du week-end se déroulait dans la capitale espagnole pour le derby madrilène. L’occasion pour les supporters de l’Atlético de se faire remarquer en tribune et dévoiler un tifo à l’entrée des joueurs. Un voile symbolise un père de famille en direction du stade Vicente Calderon, maillot du club sur le dos, ballon de foot sous un bras, rejeton dans l’autre. Pour parfaire le visuel, des feuilles blanches et rouges sont tenues à bout de bras par les supporters. La chorégraphie est conclue par ces quelques mots : “Notre héritage sera éternel”

 1. AC Milan 2-2 Inter Milan

1-milan-ac-2-2-inter-milan-2 1-milan-ac-2-2-inter-milan

Le spectacle n’était pas que sur le terrain pour le derby milanais. À l’entrée des joueurs, les fans du Milan AC ont rendu hommage à leur président emblématique, Silvio Berlusconi, dont c’était le dernier derby. Après 30 ans à la tête du club Il Cavaliere pourra s’enorgueillir d’un impressionnant palmarès, comme le prouve le tifo confectionné par la Curva Sud. Il dessine Berlusconi, enlaçant l’un des nombreux trophées qu’il a remportés. surplombé par le logo du club et des feuilles écrivant « 1986-2016 », années de règne du président.

En face, les supporters de l’Inter ont opté pour un tifo feuilles “CN69” sous forme d’hommage à la Curva Nord et l’année de création du premier groupe ultra du club interista. Les tifosi ont également affirmé leur identité en reprenant les paroles d’une vieille chanson milanaise « I pussee bej », littéralement, les plus beaux avec le biscione (un serpent donnant naissance à un enfant), symbole de Milan.

Avec Thomas Boraca

Vous pouvez comme toujours nous envoyer photos et vidéos à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

Clément Le Foll Twitter @lefollclement
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1