Top 10 : les tifos du week-end

par • 18/04/2017 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (0)898

La fin de saison approche, mais pas de relâchement chez les supporters, qui doivent redoubler d’efforts pour encourager leur équipe. Certains s’en sortent très bien cette semaine ! La Grinta a sélectionné les dix plus beaux tifos du week-end. On rappelle les critères : l’originalité, la créativité, la complexité et la qualité des chorégraphies.

10. RC Lens 0-1 AJ Auxerre

On démarre ce Top 10 en Ligue 2. Pour la réception des Auxerrois, la tribune Marek a voulu mettre à l’honneur son héritage minier. On trouve notamment un voile sur lequel sont dessinés un mineur, un chevalement de mine, et les Terrils Jumeaux de Loos-en-Gohelle. Une phrase accompagne l’animation : « de la noirceur de notre histoire jaillit le sang et or de nos cœurs ».

9. Brøndby 0-1 Copenhague

Brøndby sait y faire en matière de tifo massif. C’est une nouvelle fois le cas face à Copenhague, avec une animation sur deux tribunes. En latérale, un voile et des feuilles jaunes et bleus forment la date 1964, année de création du club. Derrière les buts, des drapeaux jaunes garnissent le bas de la tribune, et des drapeaux bleus parsèment l’anneau du haut. A la verticale, des lettres transparentes permettent d’écrire « BRØNDBY ». Des fumigènes et pots de fumée permettent de donner une couleur jaunâtre au nom de la ville. L’ensemble du tifo est accompagné par le texte « Fra ukendt amatørhold på vestegnen til landskendt ry og rygte. I dag kender alle os, når vi råber klubbens navn ». On peut traduire ça par « Des équipes amateurs inconnues à la renommée nationale. Aujourd’hui, tout le monde nous connaît quand on crie le nom de notre club ».

8. Olympique de Marseille 4-0 AS Saint-Étienne

Festival de tifos du côté de Stade Vélodrome. On commence avec les South Winners qui fêtaient leur 30e anniversaire. Au menu, un grand voile qui recouvre la partie supérieure du Virage Sud, sur laquelle on peut voir deux chars antiques, et le logo des 30 ans du groupe au centre. En arrière-plan, le fond de la tribune est couvert d’arches. Chacune accueille un logo ou un symbole des SW87 : le Ché, le bulldog, l’aigle, le lion et le taureau des armoiries de Marseille, des soldats… à l’entrée des joueurs, un voile transparent s’élève à la verticale. On y trouve un autre symbole : le squelette à la batte. A ses pieds, on distingue des têtes de mort, chacune portant le nom d’un groupe adverse (ou pas…) vaincu. Le voile tombe, et laisse place à un tifo-feuilles sur lequel on peut lire « Winners Family ». Sur la partie inférieure du virage, le Commando Ultra’ déploie un tifo-feuilles qui a le mérite d’être clair : « FUCK LFP ».

En face, on peut voir différents tifos en Virage Nord. A noter que les Fanatics ont célébré leurs 29 ans avec un voile représentant un cortège de supporters derrière la bâche du groupe, suivi d’un gros craquage. Les MTP, quant à eux, sortent un voile où l’on voit une pieuvre écraser des personnages verts avec un rouleau-compresseur. Des efforts qui seront récompensés par la victoire écrasante de l’OM.

7. Lechia Gdansk 2-1 Arka Gdynia

Voile superbement réalisé par les supporters du Lechia, sur lequel Neptune, symbole de Gdansk (ville célèbre pour sa fontaine portant la statue du dieu romain), plante son trident dans un hareng, symbole de leur adversaire du jour. Il est accompagné du message « Chwała, duma, miasta Neptuna », soit « Gloire, fierté, ville de Neptune ».

6. Widzew Lodz 3-0 Legia Warsaw II

On fait dans le « simple mais efficace » à Lodz, avec un tifo-feuilles qui forme une croix blanche sur fond rouge, et un voile avec un bulldog. Sur la grille, une banderole « łódzki widzew », le nom du groupe.

5. FC Union Berlin 3-1 1. FC Kaiserslautern

Tifo en deux parties du côté des fans de l’Union Berlin. Le premier est un voile où l’on peut notamment distinguer un maillot du club. Sur la grille, une banderole mentionne « Union in Rot – Das Stadion schallt », (« Union en rouge, le bruit du stade »). Ensuite, des drapeaux rouges et blancs sont agités, et un boxeur aux poings bandés monte à la verticale. Une nouvelle banderole est apposée sur la grille : « Ziel anvisiert – Die Faust geballt » (« objectif atteint – le poing serré »)

4. Hanovre 96 1-0 Eintracht Brunswick

Pour ce derby de Basse-Saxe à guichets fermés en 2.Bundesliga, les fans de Hanovre ont vu les choses en grand : un tifo-feuilles sur deux tribunes. La partie basse est parsemée de feuilles vertes et blanches, tandis que la partie haute est noire avec deux mots en blanc : « Kampf » et « Sieg », soit « Combat » et « Victoire ».

3. Aik 1-2 Hammarby

Jour de derby à Stockholm entre l’AIK et Hammarby, deux clubs de la capitale. L’occasion pour les deux camps d’afficher ses couleurs. Côté AIK, un grand voile à l’effigie d’un joueur du club est déployé, accompagné de deux banderoles : « Alltid är vi med Er » et « Alltid ska vi se er ta poäng », deux phrases tirées de chansons à la gloire de l’AIK, que l’on peut traduire par « Nous sommes toujours avec vous » et « On vous verra toujours prendre des points ». Le tout est agrémenté de bandes jaunes et noires, suivi d’un craquage de fumigènes. Côté Hammarby, les fans rendent hommage à leur ville et à leur club en dessinant plusieurs de leurs facettes sur un voile. Les deux banderoles « Mina drömmars stad » et « Mina drömmars lag », (« ville de mes rêves, équipe de mes rêves »), font référence au titre d’un roman de l’écrivain suédois Per Anders Fogelström, qui narre l’histoire d’une famille ouvrière de Stockholm.

2. Spartak Moscou 2-1 Zenit Saint Petersbourg

Grosse performance des fans moscovites lors de ce match au sommet entre le Spartak et le Zenit. Les supporters locaux sortent d’abord un voile transparent à la verticale sur lequel on distingue les silhouettes de monuments de la capitale russe. Derrière, la tribune lève des feuilles rouges et blanches. Sur la grille, une banderole mentionne « Moscou, plus belle ville du monde ». Dans un deuxième temps, un autre voile est levé derrière le premier, sur lequel est peint un visage aux yeux menaçants, et une autre bâche sur la grille que l’on peut traduire par « capitale de la suprématie totale ». Un autre voile est déployé plus tard sur la tribune, suivi d’un festival pyrotechnique. En face, le parcage affiche ses couleurs en brandissant des écharpes bleues, blanches et bleues ciel.

1. Inter Milan 2-2 AC Milan

Chaque derby de Milan est un plaisir pour les yeux de l’amateur de chorégraphie en tribune. Ce 166e Derby della Madonnina respecte la règle. Côté Inter, on choisit de jouer sur l’horaire du match. Les deux clubs étant désormais détenus par des capitaux chinois, le match a été programmé à 12h30 pour satisfaire les téléspectateurs asiatiques. La Curva Nord déploie un grand voile avec un personnage qui tient une bière dans la main. Sur l’anneau du dessus, une bulle de BD fait dire au personnage « même à l’heure du déjeuner, vive l’Inter ». En face, la Curva Sud reprend l’imagerie du Robin des Bois de Walt Disney pour marquer leur opposition au camp d’en face, les « Joyeux Compagnons » aux couleurs du Milan s’attaquant au Prince Jean et ses comparses aux couleurs de l’Inter, le tout accompagné d’une banderole « per noi banditi siete ospiti sgraditi » (« Les bandits ne sont pas les bienvenus »). Puis la tribune sort un tifo-feuilles où l’on peut lire « MILANO », complété par la banderole « Ogni città il suo guaio ha » (« Chaque ville a ses ennuis »). Bravo messieurs !

Avec Thomas Boraca.

Nous réceptionnons vos photos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr.

Retrouvez la Tribune des Supporters chaque jeudi sur butfootballclub.fr

Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1