Top 10 : les tifos du week-end

par • 02/05/2017 • A la une, Top 10 des tifosCommentaire (1)6276

La saison 2016-2017 est bientôt terminée, mais les supporters ne se relâchent pas. Alors profitons-en ! La Grinta a sélectionné les dix plus beaux tifos du week-end, avec les critères : l’originalité, la créativité, la complexité et la qualité des chorégraphies.

10. Foggia 1-0 Melfi

On commence ce Top 10 à Foggia, qui s’apprête à remonter en Serie B. Les supporters font donc un tifo en deux temps. D’abord, le kop porte des chasubles noires et rouges, ainsi que de chasubles blanches qui forment la lettre B. La phrase « quando un fantastico sogno » (« quand un rêve fantastique ») apparaît sur le haut de la tribune. Puis un voile recouvre cette dernière, arborant des monuments de la ville de Foggia, dont la Piazza Cavour et sa fontaine au centre. Une nouvelle banderole est déployée : « Onorato di questa citta », « fait l’honneur de cette ville ».

9. Levski Sofia 0-3 CSKA Sofia

Jour de derby en Bulgarie avec l’opposition entre les deux clubs de Sofia : le Levski et le CSKA. Journée idéale pour proposer des animations de chaque côté. Chez les locaux, on démarre avec un craquage de pots de fumée jaunes, bleus, blancs et noirs, du plus bel effet. Puis on dédie un voile au club du Levski, avec un blason old school, alimenté par une banderole « Давам ти живота си, той на теб принадлежи » (« Je te donne ma vie, elle t’appartient »). Chez les visiteurs, on préfère rendre hommage à Tervel. Le Khan bulgare, qui vécut au début du VIIIe siècle, tranche la tête d’un musulman, en référence aux Bulgares qui ont aidé l’Empire Byzantin à tenir le deuxième siège de Constantinople par les Arabes en 717, épisode qui a valu à Tervel le surnom de Sauveur d’Europe. D’où la banderole qui accompagne le tifo : « Тервел – спасител на Европа », « Tervel, le sauveur de l’Europe ».

8. OGC Nice 3-1 PSG

Match au sommet de la Ligue 1, avec Nice (3e) qui accueille Paris (2e). Pour l’occasion, la Populaire Sud a confectionné un tifo à base de feuilles rouges et noires pour le fond, noire et blanche pour la cocarde centrale, et dorées pour former la date « 1985 », en mémoire de la feu BSN (Brigade Sud Nice). Une petite banderole accompagne tout ça : « un groupe, un club, une ville ».

7. RC Strasbourg 2-0 AJAuxerre

Les Ultra Boys 90 sont en forme en cette fin de saison, et pour cause, leur club est en très bonne voie pour la montée en Ligue 1. Cette fois, une animation sur l’ensemble de la tribune est à mettre à l’actif de la Jeunesse Ultra Strasbourg : un tifo à base de feuilles bleues, de petits drapeaux blancs, et de la tête de mort du groupe, le tout formant une cocarde.

6. Club Africain 0-2 ES Tunis

Un tifo très massif de la part des ultras du Club Africain pour entamer ce derby de Tunis, qui se finira dans le chaos total, avec des blessés et des arrestations. La Curva Nord avait l’intention de faire passer une idée de justice en utilisant la mythologie nordique. C’est ainsi qu’on trouve Loki, dieu de la discorde en haut à droite, Thor, dieu du tonnerre en haut à gauche, et Odin, dieu souverain au centre. Cet immense tifo est accompagné de la phrase « of your past doings you shall not be proud and justice will prevail » (« de vos actes passés tu ne dois pas être fier, et la justice prévaut »).

 

5. Angers 1-2 Lyon

Le Kop de la Butte fête ses 25 ans pour la réception de Lyon. Un anniversaire en trois temps. Le premier tifo consacré à la ville, avec un voile arborant notamment le Château d’Angers, et des supporters sur le côté, accompagné de la banderole « Parce qu’on est fiers d’être Angevins ». Le deuxième est en l’honneur du club, avec des feuilles blanches, un blason du club, et la phrase : « Parce qu’on est fiers de supporter le SCO ». Et un troisième, pour afficher leur mentalité : un voile portant trois supporters et le mot « ULTRAS », et une banderole « Parce qu’on est fiers de notre mentalité ».

4. Nîmes 0-1 Auxerre

La réception d’Auxerre était l’occasion pour les Gladiators de célébrer leurs 25 ans. Les ultras nîmois profitent d’une belle saison de leur équipe pour fêter leur anniversaire dans un stade à guichets fermés. Outre la bâche spéciale portant le nom du groupe qui couvre la grille pendant toute la durée du match, deux animations ont été confectionnés. La première pour l’entrée des joueurs, un tifo sur toute la tribune composé d’un voile arborant le logo des 25 ans et des bandes brillantes rouges et blanches de chaque côté. La deuxième en début de 2e mi-temps, un voile où l’on peut apercevoir un cortège ainsi qu’un capo tenant un mégaphone et un fumigène. Ce dernier devient réel avec une torche qui passe à travers le voile. En arrière-plan, on distingue l’extérieur du Stade des Costières. Un feu d’artifice accompagne le tout. On notera un polyane en l’honneur des IDS, et une activité pyrotechnique ininterrompue pendant tout le match.

 

 

Nîmes – Auxerre : 25 ans des Gladiators Nîmes 1991

Nîmes – Auxerre : Tifos des 25 ans des Gladiators Nîmes 1991 >> Nimes-Mediatheque.fr

Publié par Nimes-Mediatheque.fr sur dimanche 30 avril 2017

3. Dinamo Bucarest 2-1 Steaua Bucarest

Les ultras du Dinamo ont profité du derby roumain pour sortir une nouvelle animation de grande envergure. Ils ont décidé d’utiliser la figure de Nostradamus pour exprimer le souhait de jouer dans un nouveau stade. On peut voir un portrait de l’apothicaire français, qui pointe du doigt un stade. De l’autre côté, il y a un grimoire, accompagné d’une plume et d’un encrier, sur lequel on peut lire : « 2020, Din dorinţa a milioane de oameni se va ridica la Dinamo… Stadion fără pistă », et « 2020, Din dorinţa unora care nu înţeleg fenomenul fotbal… Steaua va dispărea ». En résumé, ils prédisent d’ici 2020 l’arrivée d’un stade (sans piste) et la disparition du Steaua à cause de personnes stupides. En fond, la tribune est recouverte de feuilles rouges et blanches. Le tout est agrémenté de deux banderoles formulant le message « Singura profeție ce nu poate fi contrazisă : Casa cea nouă de Nostradamus prezisă », soit « La seule prophétie qui ne peut être contredite : Nostradamus a prédit une nouvelle maison ».

2. Jagiellonia Białystok SSA 1-0 MKS Pogon Szczecin

Direction la Pologne, pour un tifo sur deux tribunes du Stade municipal de Białystok. L’animation est essentiellement composée de feuilles jaunes et rouges. Derrière les buts, on peut voir le blason de Jagiellonia, et un supporter qui prie. Le tifo est accompagné d’une bâche « Słuchaj Jezu, jak Cię błaga lud z Jagiellonii Mistrza Polski zrób », qui signifie en gros que les supporters prient Jésus pour que leur club soit le champion de Pologne.

1. CSKA Moscow 1-2 Spartak Moscow

On termine ce Top 10 en Russie avec le derby de Moscou entre le CSKA et le Spartak. Côté CSKA, on mise sur l’alliance de plusieurs supports : un voile sur la partie inférieure sur lequel on peut voir une femme, une voiture, une pinte de bière, des dés, des jetons, des cartes, des billets, une carte de crédit, un coffre de banque…, un voile transparent accroché au toit portant un vieux blason du club, des feuilles rouges et bleues en soleil sur la partie supérieure, et une banderole « ЦСКА ПРЕВЫШЕ ВСЕГО », comprendre « CSKA au-dessus de tout ». Côté parcage, un tifo sur deux étages, avec une sorte de cambrioleur, et une phrase « ПРИШЛИ ЗА ЗОЛОТОМ », soit « Ils sont venus pour l’or ».

Avec Thomas Boraca.

Nous réceptionnons vos photos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr.

Retrouvez la Tribune des Supporters chaque jeudi sur butfootballclub.fr

Pin It

articles similaires

One Response to Top 10 : les tifos du week-end

  1. Ram transport dit :

    Forza Ca, vive Club aficain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1