Top 10 : les tifos du week-end

par • 27/02/2018 • A la une, Top 10 des tifos2999

De la réflexion. Des échanges. De la sueur. Des heures de travail. Des mètres de scotch, de bandes, de tissus, de papier avant la mise en place le jour du match. Le stress dans l’attente du résultat… Comme chaque semaine, La Grinta met à l’honneur l’art du tifo et ses auteurs.

10. Nancy 0-2 Lorient 
On commence ce Top 10 avec ce match décalé au lundi soir. “Malgré ces 5 années de répression, vous n’obtiendrez la paix. Leur passion est toujours effrénée”, clame le Saturday FC chaînes rompues aux poignets. Les Nancéiens vont aussi devoir affronter une lutte acharnée contre la relégation avec cette nouvelle défaite à domicile.
9. Avellino 3-1 Novare
Dans les amitiés improbables, voici les Italiens d’Avellino (Serie B) et les Néerlandais de La Haye (Ado Den Haag). Tout s’explique pourtant : l’amitié commune des deux camps avec les ultras de la Juventus. Les Viking Juve 1986 étaient d’ailleurs également de la partie au Partenio Lombardi. Ce joli voile rappelle donc ces liens, avec les blasons des deux équipes.
8. FC Carl  Zeiss Iéna 1-0 FC Rot-Weiss Erfurt
Au huitième rang, les supporters du mythique Carl Zeiss Iéna ne lâchent rien même en D3. Ils ont d’abord axé leur chorégraphie sur un thème macabre d’enterrement du club rival (“reposez en enfer”), mal en point sportivement et économiquement. Avant de changer totalement de décor et d’ambiance, avec le jaune et bleu traditionnel : “Et maintenant nous crions !”.  Le parcage, lui aussi très animé et coloré, n’a rien à envier aux locaux : “Dans la vallée sombre – Ne craignez pas le malheur – Parce que nous sommes avec vous”. Très costaud pour un derby de D3.

7. Deportivo Cali 2-0 Millonarios
 
La Tribuna Sur du Deportivo Cali, en Colombie, a proposé un très beau tendu d’écharpes ce week-end. Avec en plein coeur, une animation du personnage de BD Hulk faisant de même. Pour la petite anecdote, Abel Aguilar vieille connaissance de la Ligue 1 a été expulsé malgré la victoire de Cali.
6. Pise 0-1 Lucchese
Cette sixième place couronne l’ensemble de l’oeuvre des Pisani depuis quelques temps. Malgré un club fraîchement relégué en Serie C et proche de disparaître il y a un an, la Curva Nord est toujours pleine à craquer et encourage les siens sans condition. Certes, rien d’exceptionnel dans cette animation en deux temps avec ces milliers de drapeaux, mais visuellement ça rend vraiment bien.
5. Slavia Prague 1-0 Bohemians 1905
Détour par la République Tchèque à présent. Dans ce chaud derby de Prague, le ton est donné par Homer Simpson qui a dans son viseur un kangourou vert, symbole des Bohemians.  Ce voile sympa annonce : “notre Vršovice”, Vršovice étant un quartier de Prague comme pour marquer le territoire.
4. Lyon 1-1 Saint-Étienne 

En parlant de matchs chauds, il y en avait aussi en France. Si les Bad Gones font le choix de la sobriété et de l’esthétisme, le Virage Sud s’est davantage mis dans le ton d’un derby. Sacré clin d’oeil que cette reproduction de la célébration tant commentée à l’aller face à une panthère stéphanoise au fond de son lit : “Notre fierté votre pire cauchemar”. Dommage pour les Lyonnais que l’égalisation des Stéphanois dans les derniers instants ne vienne les empêcher de chambrer jusqu’au bout.
3. Bordeaux 0-0 Nice
Malheureusement, ces photos ne rendent pas forcément honneur au travail réalisé par les Ultramarines Bordeaux 1987. Les ultras bordelais font référence au groupe de rock Bérurier noir et à la chanson “petit agité”. La bande avaient d’ailleurs en son sein un dessinateur réputé qui a développé la culture fanzine alternatif en France. Les dessins des Bordelais sont issus de ses oeuvres. Notez que le message sur le tifo s’inverse, et l’allumage de quelques fumigènes. Il est drôle d’ailleurs de constater que la LFP risque d’en sanctionner l’usage mais n’hésite pas à s’en servir pour sa promotion comme le relève Girondins Analyse.
2. PSG 3-0 OM
 

S’il n’est pas encore ce qu’il a pu être, le Parc des Princes retrouve des couleurs. Le Collectif Ultras Paris s’est distingué face à l’OM avec cette chorégraphie réussie de Sangoku qui a fait le tour du monde. Le thème était évidemment le célèbre manga Dragon Ball Z. Les six boules autour du personnage représentent les six titres de champion de France de l’histoire du PSG. En-dessous, une banderole mentionnait : « Allons chercher la septième boule de cristal ». “Car les sept boules, lorsqu’elles sont réunies, ont le pouvoir d’exaucer tous les vœux. Pour nous, cette septième boule, c’est le titre de champion que l’on espère à la fin de la saison”, confiait un membre du CUP à 20 Minutes. Moins médiatisé mais tout aussi réussi à son échelle, ce voile des Parias reprenant le “high kick” de Patrice Evra sur le logo de l’OM avec son fameux “I love this game”.

1. USM Alger 2-2 MC Alger
Wow ! Sacrée claque visuelle que nous infligent les fans du Mouloudia, auteurs d’une véritable invasion dans le derby d’Alger. Voilà pourquoi les supporters du club sont “si haut”. Ce violet magnifique, couleur assez peu utilisée sur les tifos, représente la couleur de l’espace que l’on devine à travers les étoiles et l’astronaute. Les touches de vert et de rouge rappelant les couleurs du Mouloudia sont bien intégrées à l’ensemble. Top.

Avec Thomas Boraca

Retrouvez chaque jeudi la Tribune Supporters chez notre partenaire But Football Club.

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

 

Adrien VERRECCHIA Twitter @MrVerrecchia
Pin It

articles similaires

3 Responses to Top 10 : les tifos du week-end

  1. Verdemota dit :

    Tifo mouloideen la classe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1