Top 10 : les tifos du week-end

par • 10/04/2018 • A la une, Top 10 des tifos1047

Pour ce Top 10, des supporters qui se représentent sur les tifos, des anniversaires et de la bière… classement des plus belles réalisations de ce week end, toujours selon les critères de la qualité, de la créativité et de la complexité. Et cette semaine, la France peut se targuer d’avoir de bien belles tribunes.

10. Toulon 1-0 Colomiers

On commence ce Top 10 par la Tribune Mouraille du stade de Bon Rencontre, où les fidèles supporters de Toulon malgré toutes les galères sportives de leur club célèbrent 30 ans de mouvement ultra sur la Rade.  Un tifo “ultra style” honore les divers groupes et entités actuels ou passés : des Rastas Bronx, SouthWolf’s, Brigade Azur et Or, Irréductibles, Fedelessimi, jusqu’au plus récent Bloc D. On remarquera aussi aux références des liens forgés par chaque groupe, que ce soit pèle-mêle le fameux jumelage avec les Tigris du PSG, l’amitié avec la Green Brigade du Celtic Glasgow ou encore avec les Cannois. Mais aussi des personnages cagoulés, des écharpes, des fumigènes, le bus des déplacements, le local… Et une dédicace au bar près du stade, le Walter Café, “formateur” des ultras. On regrette un peu le manque de perspective mais le tifo en jette sacrément pour de la quatrième division et le style est là.

 

 

9. Cosenza 0-0 Catanzaro

Les deux rivaux de Calabre, Cosenza et Catanzaro, s’opposaient en D3 italienne. Les ultras du Cosenza Calcio de la tribune déploient le message : “C’est en luttant avec le coeur qu’on écrit l’histoire… c’est la seule chose qui à la fin récompense” sur un tifo à feuilles rouges et bleues.

Dans le virage d’à côté, les Ultras Cosenza 1978 affichent le loup de leur logo sur un voile avec les banderoles “Consentia dei Bruzi”, référence au nom antique de la ville et de son peuple occupant l’actuelle Calabre, les Bruzi, “rudes et belliqueux”. Histoire de bien accueillir l’équipe invitée.

 

 

 

 

8. AZ Alkmaar 2-3 PSV

Direction les Pays-Bas avec un tifo réalisé par les supporters de l’Alkmaar Zaanstreek. Un grand tifo à feuilles blanches sur fond rouge qui met en avant l’acronyme du club (les initiales, quoi) et son année de naissance, 67, agrémenté d’un petit show pyrotechnique.

 

7. Marseille 0-0 Montpellier

 

 

Pour fêter les 30 ans des Fanatics, c’est un véritable festival de créations qui détonnent dans un Vélodrome sublimé, malgré la décision de la LFP de fermer une partie des virages… On commence avec un craquage massif de fumigènes dans les rues de Marseille, où le vieux port s’illumine aux couleurs du foot sous la bienveillante Bonne-Mère, perchée au loin. Comme si la ville, terre et culture de foot, ne faisait qu’un avec la ferveur des supporters.

Autour d’un voile-route et d’un mini-bus qui symbolisent les déplacements, différents étendards retracent l’histoire du groupe : le nom de la rue où se situe leur local, les pintes de bière, coupes, et dates qui ont marqué le groupe, où encore les visages de Jim Morrisson, chanteur des Doors. On n’est pas prêt de faire taire les Fanatics, et c’est tant mieux. Du côté des Winners, un voile aux couleurs de la région et un bouledogue déjà sortis par le passé ont été exhibés.

 

 

 

 

 

6. Lech Poznań 3-1 Górnik Zabrze

Une fois n’est pas coutume, un des seuls tifos de ce top 10 qui s’articule autour du blason de la ville, habituellement très utilisé. Il s’agit de Poznań en Pologne, particulièrement bien détaillé et pas si conventionnel que ça avec deux boucs qui tiennent chacun un drapeau de la ville debout sur leurs deux pattes arrières. La banderole souligne la grandeur et la noblesse de l’équipe, et les fumigènes donnent définitivement une gueule au tifo.

 

 

5. Lechia Gdansk 4-2 Arka Gdynia 07

Les clubs polonais de Lechia et de l’Arka rivalisent pour être le “seigneur du nord” (“Wladcy Polcony“), mentionné en haut dans le tifo. Le thème du tifo du Lechia, particulièrement créatif, est donc de rigueur… Le dessin représente un supporter cagoulé rappelant un chevalier avec un acte de propriété à la main, visiblement écrit à la plume avec le sang des ennemis d’en face. On retrouve les couleurs ennemies de l’Arka, le jaune et bleu, tâchées de sang sous la plume qui goutte… Pour parfaire la soirée, le club local gagne par 4 buts à 2.

 

 

4. Sampdoria 0-0 Genoa

 

 

Pour le derby de Gênes, les supporters opposent leur style en tribune. Les ultras  de la Sampdoria font dans la simplicité et l’efficacité : feuilles,  drapeaux colorés, et des fumigènes qui entourent une banderole avec le nom de l’équipe au lettrage énorme. En face, les rivaux du Genoa propose un tifo à feuilles rectiligne nickel avec l’emblème de la ville “protégé” par deux caravelles, en référence à l’histoire des Génois. Niveau texte, la devise de la ville de Gênes “République qui ne reconnaît aucune supériorité” en latin et “Ainsi dans l’histoire, ainsi dans les stades” viennent rappeler que Genoa est le premier club de la ville de Gênes. Ce qui a engendré une réponse directe sur banderole des blucerchiati  : “Tu chantes en anglais, tu ne connais pas le génois, tu essayes en latin… Genoano sans identité”. Sur le terrain comme en tribune, impossible de se départager.

 

 

3. Lorient 2-0 Paris FC

C’est une première dans l’histoire du Top 10, un podium 100% tricolore. Lorient a beau être en Ligue 2, les Merlus Ultras 95 continuent de célébrer dignement leur club avec un grand voile noir et blanc qui reprend l’écusson de la ville et du club sur le thème de Soldat Louis et de leur chanson “Du Rhum, des femmes, et d’la bière nom de Dieu”.

 

2. Lens 1-1 Nancy

 

À Lens, le Kop Sang et Or 93 est présent pour fêter ses 25 ans malgré les mauvais résultats de leur équipe depuis quelques années. Une énorme bâche à leurs couleurs avec les initiales du groupe, KSO’93, rehaussée du nombre d’années. Et parce qu’un anniversaire se fête toujours en trinquant, le taureau icône du groupe et un supporter saluent le terrain une bière à la main. D’habitude si discrète dans le stade et pourtant élément constitutif de la culture foot, la bière est dignement représentée cette semaine dans ce top 10.

 

 

1. Saint-Etienne 1-1 PSG

Même quand le Kop Nord ne déploie pas ses plus beaux tifos, ils sont au sommet du top 10. Simple, complet, parfaitement réalisé, Sainté montre sa maîtrise avec un tifo a feuilles qui s’agrémente de la figure mythique du punk psychopathe du film culte Orange Mécanique. Sauf qu’il prêche la bonne parole avec cette banderole qui souligne l’implication des Ultras pour la lutte contre le cancer, avec un jeu de mot appréciable sur :  “En vert (envers) et contre le cancer”. Le Kop Sud n’est pas en reste, avec un blaze “Sainté” dans un style entre le graffiti et le logo vintage.

 

Avec Thomas Boraca

Retrouvez chaque jeudi la Tribune Supporters chez notre partenaire But Football Club.

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1