Top 10 : les tifos du week-end

par • 17/04/2018 • A la une, Top 10 des tifos1335

Comme chaque mardi, le Top 10 des tifos du week-end vous livre les meilleures animations des tribunes du monde entier. Toujours selon les critères suivants : la créativité, l’originalité, la complexité, la qualité des chorégraphies et le mérite. Et comme souvent, certains ont été plutôt inspirés. 

 

 

 

10. AIK Stockholm 2-0 Djurgården


On commence avec le derby de Stockholm. Des feuilles, des drapeaux et quelques torches du côté de la Norra Staplats (Tribune Nord). Pas hyper bien exécuté mais ça passe.

Côté Djurgården, on ressort fièrement un vieux slogan : “L’oasis contre les cendres”, une référence à Djurgården petite île de la capitale suédoise et à son joli parc, tandis que les cendres représentent le noir de l’AIK et accessoirement le centre-ville plus pollué.

 


9. Schalke 04 2-0 Dortmund

 

On a rarement vu Schalke en dehors du podium de notre Top 10. Il faut dire qu’on a déjà vu mieux, surtout lors du derby de la Ruhr. Même si le rendu est toujours sympa, la chorégraphie n’est pas aussi élaborée que d’habitude : “Bleu et blanc les couleurs au sommet”. Et ça s’est confirmé sur le terrain.

8. Etoile Rouge 2-1 Partizan

Un peu décevant pour un derby de Belgrade. Des feuilles, des pots de fumée, bref un virage coloré et le minimum assuré.

7. CSA Steaua 1-3 Academia Rapid


Pour différentes raisons, voici les héritiers désignés des historiques Steaua Bucarest et Rapid Bucarest. L’affluence à plus de 35.000 spectateurs en quatrième division en atteste. Pourtant, ce derby a failli se jouer devant bien moins de monde, les ultras locaux annonçant un boycott si le match se disputait dans la grande banlieue de Bucarest comme prévu initialement. Des gants et le numéro 1 sont exhibés à la mémoire d’Ion Voinescu, ancien gardien du Steaua dans les années 1960 décédé le mois dernier.

Côté Rapid, un voile en l’honneur des joueurs se dresse. Les plus avisés auront reconnu le visage de Daniel Niculae, l’ex-joueur d’Auxerre et capitaine de l’équipe.

6. PSV 3-0 Ajax


À la sixième place de notre classement, tifo sur le thème “It’s my life” du côté des Lighttown Madness du PSV. Un personnage ouvre sa veste contenant mégaphone et tout l’attirail nécessaire. Du côté du club des supporters, un simple voile mais qui contribue également à la fête du jour : un 24e titre de champion et une volée infligée à l’Ajax.

 
 

 

5. Liverpool 3-0 Bournemouth

Comme à l’accoutumée, les fans des Reds rendent hommage aux 96 victimes de la tragédie d’Hillsborough. un “YNWA” (You will never walk alone) simple, mais qui a le mérite de perpétuer le devoir de mémoire.

4. Dynamo Dresden 0-4 Holstein Kiel 


65 ans, ça se fête ! Le stade était plein à Dresde, l’une des plus grosses ambiances de 2.Bundesliga pour souffler la 65e bougie du club. Une chorégraphie en deux temps à carreaux aux couleurs du Dynamo, un voile, des fumis… Que demander de mieux ?

3. RC Strasbourg 0-1 AS Saint-Etienne


Au cinquième rang, les “Zubés” font un retour remarqué en Ligue 1. Un voile qui reflète bien la passion du houblon des plus chauds supporters strasbourgeois et embellit la Meinau. On en attendait pas moins des Alsaciens.

 

 

2. Rennes 1-2 Metz

Le RCK nous régale une nouvelle fois avec un tifo inspiré de la série “frères d’armes” remixé à la sauce ultra. Des valeurs sont toutefois communes : amitié, fidélité, honneur et fraternité. Original, massif, et de qualité. Chapeau.

Clin d’oeil aussi à la Horda messine, qui prend le risque de réaliser une animation pour fêter ses 20 ans malgré la distance et donc le parcage peu garni. Le rendu est plus qu’honorable.

1. Lazio 0-0 AS Roma

 

 

 

 

Au premier rang, le derby de Rome a tenu toutes ses promesses dans les tribunes. La Curva Nord laziale s’est parée de ses plus belles couleurs, le ciel et le blanc,  avec en prime en grand format un aigle et le logo du club. “Ce qui naît pur sera plus grand”, est-il indiqué alors que la date de fondation de la Lazio, 1900, est bien mise en valeur. Le thème général tend à rappeler quel est le plus ancien club de la capitale italienne, ce qu’accentue une seconde chorégraphie réalisée à l’aide de calicots représentant les différents clubs “sacrifiés” pour former l’AS Roma 27 ans plus tard. Une fusion voulue par le pouvoir fasciste et refusée par les dirigeants de la Lazio.

La Curva Sud a bien entendu elle aussi préparée une animation toute de rouge et de jaune à l’honneur de la  ville. On y observe ainsi les principaux monuments tels que le Colisée, Saint-Pierre et l’autel de la patrie. La banderole est tirée des Élégies romaines de Goethe : “Une louve nourrit les jumeaux et elle s’appelle Rome, la souveraine du monde”.

Avec Thomas Boraca

Retrouvez chaque jeudi la Tribune Supporters chez notre partenaire But Football Club.

Merci d’envoyer photos et vidéos uniquement à cette adresse : top10destifos@lagrinta.fr !

 

Adrien VERRECCHIA Twitter @MrVerrecchia
Pin It

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

UA-29216551-1